Accents français

Image hero
Âge visé
12-13 ans
Disciplines scolaires
Sciences humaines
Histoire
Canada
Générale
Géographie
Physique
Humaine
Éducation artistique
Théâtre
Français
Écriture
Communication orale
Principe(s) directeur(s)
Valoriser la diversité
Miser sur la créativité et l’innovation
Conception
Matteau, Michèle
Thème(s)
Langue
Mot(s)-clé(s)

accents

Introduction

Il y a bien des façons de prononcer un même mot. C’est vrai dans toutes les langues, et c’est vrai en français. La musique que l’on donne au même mot français n’est pas la même si l’on est originaire de France, d’Haïti, de Belgique, ou d’Afrique. Poussons plus loin : l’accent diffère aussi entre régions de France, entre pays africains et entre provinces canadiennes. L’accent acadien, celui des francophones de l’Ouest, celui des Franco-Ontariens et celui des Québécois sont tous uniques ; ils varient aussi parfois à l’intérieur de chacune de ces régions. On le remarque au cinéma, à la radio, à la télévision, dans l’interprétation des chansons selon la provenance des interprètes. On peut le vivre dans sa communauté et dans sa classe.

Cette activité tente de faire découvrir aux élèves les raisons de cette diversité ainsi que les avantages et les défis qu’elle représente. Les élèves sont invités à réfléchir sur le sujet puis à écrire un texte théâtral qui met en valeur un ou plusieurs accents particuliers.

Démarche

En groupe-classe

N.B. : Parmi les questions « déclencheurs » proposées dans la démarche, faites un choix en considérant la composition de votre groupe et les accents que vous y entendez. Même si vos élèves sont d’origines diverses, leurs accents peuvent être assez homogènes…

Faites répertorier les accents de vos élèves ou ceux qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne, incluant les accents qu’ils entendent au cinéma et à la télévision. Pour illustrer votre propos, vous pouvez télécharger l’information d’un site Internet sur la prononciation du français dans quelques régions de France : accentsdefrance.free.fr.

En équipe de trois ou quatre

Discutez des raisons qui peuvent amener les gens qui parlent une même langue à prononcer différemment un même mot. Chaque équipe doit illustrer ses suggestions d’exemples géographiques, historiques, sociologiques.

Quelques réponses possibles :

  • La proximité géographique d’une autre langue (ex. : le sud de la France et l’Italie);
  • L’usage d’autres langues dans le pays (ex. : le créole en Haïti, le flamand en Belgique, l’anglais au Canada);
  • L’isolement, qui permet de conserver une manière de prononcer d’une autre époque (ex. : l’Acadie);
  • La conséquence de la colonisation par la France et de l’éducation par des maîtres venus de France (ex. : pays africains)
  • Etc.

En groupe-classe

Faites mettre en commun les résultats des discussions des équipes.

Demandez à chaque équipe de compléter son propre travail avec les raisons pertinentes fournies par les autres équipes. Demandez si les raisons qui expliquent la diversité des accents ne pourraient pas expliquer aussi d’autres aspects de la langue qui diffèrent d’une région à une autre.

Quelques réponses possibles :

  • Les expressions, proverbes et maximes sont souvent fortement influencés par l’environnement (climat, faune et flore);
  • La signification de certains mots peut être modifiée par l’histoire, par l’environnement ainsi que par les coutumes et les traditions.

En équipe

Une fois ces discussions terminées, demandez à chaque équipe d’écrire un sketch de 4-5 minutes qui met en relief cette diversité des accents. Les dialogues peuvent être humoristiques, mais ils doivent d’abord démontrer que la diversité des accents (ou des expressions si vous avez aussi exploré cette facette) donne une couleur à la langue et qu’elle est, en bout de ligne, un enrichissement sonore pour le français. Les sketches sont présentés aux camarades.