Détective de mauvaises traductions

Image hero
Âge visé
12-13 ans
14-15 ans
16 ans et +
Disciplines scolaires
Éducation personnelle et sociale
Éducation à la citoyenneté
Français
Écriture
Principe(s) directeur(s)
Développer un rapport positif à la langue française
Conception
Vaillancourt, Richard
les membres du comité
Thème(s)
Droit et justice
Francophonie
Langue
Santé
Mot(s)-clé(s)

citoyenneté, francophones, droits de la personne, droits linguistiques

Introduction

Cette activité de sensibilisation permet aux élèves de réaliser qu’on retrouve parfois des traductions maladroites sur l’étiquetage de divers produits de consommation. Tout en s’amusant, les élèves sont invités à faire l’inventaire de mauvaises traductions et à réfléchir aux impacts que pourraient avoir de mauvaises informations en français sur la santé et la sécurité des citoyens.

Démarche

En groupe-classe

Menez une réflexion avec les élèves sur l’existence des lois sur les services en français et, plus spécifiquement, sur la notion de l’offre active de services en français. Expliquez que le secteur privé n’est pas soumis aux mêmes obligations législatives et réglementaires que les ministères et les organismes publics. Vous pouvez lire le document reproductible intitulé Services en français pour bonifier les réponses des élèves.

Faites ensemble une réflexion à savoir si les élèves ont déjà rencontré de mauvaises traductions de l’anglais au français sur certains produits. Vous pouvez utiliser, à titre d’exemples, des sites comme ceux-ci :

Discutez ensemble de l’importance de l’étiquetage des 0

En équipe

Invitez les élèves à se regrouper en équipe et à faire des recherches de mauvaises traductions. Vous pouvez même leur indiquer d’apporter des produits de la maison avec de mauvaises traductions.

En groupe-classe

Invitez chacune des équipes à présenter leurs résultats en affichant les images des traductions trouvées.

Tirez ensemble des constats sur l’égalité du français et de l’anglais dans la société canadienne.

Discutez de l’impact que peuvent avoir de mauvaises informations en français sur la santé et la sécurité des personnes.

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Invitez un organisme ou un intervenant francophone de votre milieu provenant du secteur de la santé pour discuter ensemble de l’impact de mauvaises traductions en français.
  • Suggérez aux jeunes de passer à l’action et d’envoyer les bonnes traductions aux compagnies des produits étudiés.
  • Apportez une variante à l’activité en demandant aux élèves de rédiger des traductions boiteuses qui seraient rigolotes.
  • Partagez l’initiative dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram et autres) de l’école, du conseil scolaire, sur le site Web de l’école, dans l’infolettre, etc.

Télécharger le document reproductible