…et si la Loi sur les langues officielles n’avait pas existé?

Image hero
Âge visé
12-13 ans
14-15 ans
16 ans et +
Disciplines scolaires
Éducation personnelle et sociale
Éducation à la citoyenneté
Français
Communication orale
Sciences humaines
Histoire
Principe(s) directeur(s)
S’inscrire dans la francophonie contemporaine
Conception
Vaillancourt, Richard
les membres du comité
Thème(s)
Droit et justice
Francophonie
Vie communautaire
Mot(s)-clé(s)

citoyenneté, évolution, francophones, opinions, droits linguistiques

Introduction

Cette activité de création permet aux élèves d’imaginer ce que serait la situation actuelle du français si la Loi sur les langues officielles n’avait pas existé. Les élèves sont invités à partager les effets positifs de la Loi sur les langues officielles depuis son adoption en 1969 et à imaginer les conséquences possibles d’une absence de cette loi sur le statut du français au Canada et pour les communautés francophones.

Démarche

En groupe-classe

Menez une réflexion avec les élèves sur les notions de droits et de libertés établies par la Charte canadienne des droits et libertés. Parmi ces droits et ces libertés, on retrouve : la liberté d’expression, le droit à l’égalité entre les hommes et les femmes, les droits des peuples autochtones, le droit d’utiliser l’une ou l’autre des deux langues officielles du Canada, ainsi que le droit des minorités linguistiques francophones et anglophones à une instruction dans leur langue. Vous pouvez lire le document reproductible intitulé Charte canadienne des droits et libertés pour bonifier les réponses des élèves.

Réalisez un remue-méninges en invitant les élèves à imaginer ce que serait la situation actuelle du français si la Loi sur les langues officielles n’existait pas.

Ensemble, faites ressortir les effets positifs de la Loi sur les langues officielles depuis son adoption en 1969 en vous inspirant de votre réalité quotidienne. Par exemple, vous fréquentez une école francophone gérée par des francophones.

En équipe

Invitez les élèves à imaginer et à discuter des conséquences possibles d’une absence de loi sur le statut du français au Canada et de l’impact de cette absence sur les communautés francophones.

À l’aide des médias, de la technologie ou du moyen d’expression de leur choix, invitez les élèves à créer une situation fictive illustrant les conséquences possibles de l’absence de cette loi.

En groupe-classe

Demandez aux élèves de partager leurs réflexions et leurs productions avec les autres élèves de la classe.

Dressez une liste des constats sur la portée de la Loi sur les langues officielles depuis son adoption en 1969 dans votre vie d’aujourd’hui en posant les questions suivantes :

  • Quelle place occupe le français dans votre vie?
  • Quelle place occupe le français dans votre famille?
  • Quelle place occupe le français au sein de votre communauté?
  • Quelle place occupe le français au Canada?

POUR ALLER PLUS LOIN

  • Avec les élèves, rédigez un journal pour partager leurs constats.
  • Explorez l’idée de créer un recueil de textes dystopiques.
  • Invitez des organismes francophones de votre milieu à venir échanger avec vous sur ce sujet.
  • Partagez l’initiative dans les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.) de l’école et du conseil scolaire, sur le site de l’école, dans l’infolettre, etc.