J’ai bien le droit

Image hero
Âge visé
9-10-11 ans
Disciplines scolaires
Éducation artistique
Arts plastiques
Théâtre
Éducation personnelle et sociale
Coopération / Leadership
Religion / Morale
Français
Communication orale
Écriture
Principes directeurs
Miser sur la créativité et l’innovation
Conception
Matteau, Michèle
Thème(s)
Connaissance de soi et relations humaines
Mot(s)-clé(s)

expression de soi, liberté d’expression, respect

Introduction

La préadolescence voit les jeunes en mal de s’affirmer. Leurs façons de le faire entraînent souvent des réprimandes de la part des adultes, car ils se permettent des incartades à la sécurité, à la politesse et au code de vie en commun qu’imposent des relations sociales harmonieuses.

Démarche

Dans un premier temps

En groupe-classe

Préparez un débat sur le sujet suivant: J’ai le droit de m’exprimer… Cela veut-il dire que je peux dire tout ce que je veux au moment où ça me passe par la tête ?

À partir de ce préambule, divisez la classe en deux camps: ceux qui répondent oui et ceux qui répondent non à la question.

Nommez un(e) secrétaire par camp et chargez-le/la de prendre note des arguments de son groupe en style télégraphique. Déclarez le débat ouvert. À vous incombe l’arbitrage du débat et le minutage, dont vous jugerez selon la maturité de votre groupe. Après le débat, les secrétaires résument oralement leurs notes. Vous demandez aux élèves, considérant les arguments du débat, de compléter la phrase suivante : J’ai le droit de m’exprimer à condition que…

Vous écrivez les suggestions des élèves. La classe décide d’une formulation finale.

Dans un deuxième temps

En équipes de 4 ou 5

Chaque équipe a mission de créer une bande dessinée d’au moins 7 dessins, qui illustre la phrase trouvée par la classe dans le premier temps. Fixez les dimensions des dessins pour assurer une uniformité dans la présentation. Déterminez le calendrier d’exécution.

Suggérez des étapes à suivre pour arriver à un tout bien structuré et, si vous le jugez nécessaire avec vos élèves, allouez un temps précis pour chaque étape. Vous pouvez encourager l’humour mais exigez que l’on demeure dans les limites du bon goût.

Exemple d’étapes à suivre par chaque équipe :

  • Discuter pour créer l’histoire.
  • Déterminer les caractères physiques des personnages, leurs prénoms, et des traits psychologiques au besoin.
  • Décider de ce que représentera chaque dessin et du nombre de ceux-ci.
  • Décider du texte à mettre dans les bulles.
  • Répartir le travail parmi les membres de l’équipe en se servant des forces et talents de chacun et chacune.
  • Exécuter le travail.

Les bandes dessinées pourront être affichées dans la classe ou dans les corridors de l’école, ou encore former un recueil. Les histoires de cas illustrées par les bandes dessinées peuvent devenir des sujets de rédaction qui pourront compléter le recueil. Les cas peuvent servir de base à des variations du déroulement des histoires sous forme de saynètes improvisées.

Download

© Copyright ACELF, Québec, 2021. Cette activité peut être utilisée uniquement à des fins éducatives et non commerciales, et à condition de mentionner la source bibliographique.