Les mots enchaînés !

Image hero
Âge visé
9-10-11 ans
Disciplines scolaires
Français
Communication orale
Écriture
Lecture
Principe(s) directeur(s)
Développer un rapport positif à la langue française
Conception
Matteau, Michèle
Thème(s)
Langue
Mot(s)-clé(s)

analogie, poésie, sentiments

Introduction

Quand on veut exprimer quelque chose de difficile à dire dans la langue quotidienne, on peut employer des comparaisons, des analogies. On habille ses sentiments de leurs plus beaux vêtements. On fait de la poésie. S’exprimer en langage poétique, c’est voir le monde différemment et ça ne tient pas de la magie… Ça s’apprend!

Démarche

En groupe-classe

Abordez l’activité en disant aux élèves de se préparer à voir le monde différemment… Lisez aux élèves trois ou quatre poèmes. Demandez quels sont les sentiments exprimés par chacun. Qu’ont-ils entendu, vu de différent dans le langage poétique? Comment chacun peut-il être résumé?

Proposez aux élèves une petite expérience qui leur demandera d’être détendus et spontanés. Dans une boîte, vous placez des cartons sur lesquels sont inscrits des mots inspirants, suggestifs ou symboliques qui peuvent se juxtaposer à une gamme de sentiments humains. À titre d’exemple : lumière, chaleur, eau, temps, espace, moisson, montagne, mur. Ces mots seront les mots déclencheurs.

Choisissez un mot déclencheur et demandez aux élèves de trouver le plus de mots pouvant s’y rattacher : des synonymes mais aussi des mots qui découlent du mot déclencheur par analogie ou association d’idées. Par exemple : lumière peut amener éclairage, clarté, lueur, bougie, nuit, peur, etc.

En équipe

Chaque équipe pige un mot dans la boîte. Ce sera son mot déclencheur. L’équipe a pour mission de faire une chaîne d’au moins dix mots. Vous pouvez utiliser la fiche reproductible. En groupe-classe Les « chaînes » sont affichées en classe et les élèves nomment les sentiments qui émanent de chacune.

Individuellement

Chaque élève forge un enchaînement personnel, en s’inspirant des mots affichés : les déclencheurs ou les mots d’une chaîne. Il écrit un poème à partir des images qui s’imposent à sa conscience. Par exemple, un élève est inspiré par le mot espace; il retient fenêtre, et continue avec ses propres mots : s’envoler, voir de haut, surprendre, découvrir. Un sentiment se dégage et des images s’imposent : le goût de se dépasser ou de découvrir. Le poème est remis à l’enseignant.

En groupe-classe

Les élèves qui le désirent peuvent lire leur poème devant leurs camarades. Un recueil (papier ou électronique) de ces poèmes peut être préparé. Il peut être remis aux parents lors d’une soirée de remise des bulletins ou publié dans le journal ou dans le site de l’école. Selon les sujets touchés, des extraits peuvent servir en exergue d’une communication aux parents, du programme d’un spectacle à l’école, d’une carte. L’important, c’est que les élèves saisissent que la poésie fait partie de notre vie à tous puisqu’elle est une manière d’exprimer ce que nous ressentons.