Quelle personnalité !

Image hero
Âge visé
14-15 ans
Disciplines scolaires
Éducation artistique
Théâtre
Éducation personnelle et sociale
Éducation à la citoyenneté
Français
Communication orale
Écriture
Sciences humaines
Histoire
Provinces canadiennes
Principe(s) directeur(s)
Miser sur la créativité et l’innovation
S’inscrire dans la francophonie contemporaine
Conception
Matteau, Michèle
Thème(s)
Francophonie
Mot(s)-clé(s)

francophonie provinciale, modèles et personnalités

Introduction

À 14-15 ans, on sent le besoin de s’affirmer individuellement, mais on ne trouve pas toujours les arguments pour le faire, les émotions prenant vite le dessus sur l’argumentaire. Mais si on doit exercer son jugement pour prouver la valeur d’autres individus, il devient plus facile de trouver des arguments solides et pertinents. Ouvrez donc un débat/discussion où l’élève devra s’oublier un peu pour convaincre les autres de la valeur de son candidat ou de sa candidate.

Démarche

Supposez qu’un concours national est lancé : il faut déterminer le francophone de l’année. Vous demandez à vos élèves de participer et de recommander à ce concours une personne de votre province/territoire qui, selon eux, a des mérites évidents et pourrait servir de porte-étendard à la francophonie du pays. Insistez auprès de vos élèves afin qu’ils considèrent pour leur choix TOUS les domaines de la vie communautaire et sociale : santé, éducation, économie, politique, sport, science, arts (TOUS les arts et non seulement les comédiens et les chanteurs), etc.

Individuellement

Chaque élève réfléchit, fait les recherches appropriées (journaux des derniers mois, événements de l’actualité, etc.) et suggère un nom en expliquant les raisons de son choix dans un texte de quelques paragraphes.

En équipe

Au hasard, formez des équipes. Chaque élève y expose son choix et le défend. Les membres décident d’un nom qui sera le choix final de l’équipe. Chaque équipe doit ensuite écrire le scénario et le commentaire d’un film publicitaire plausible, de quelques minutes (2-3 minutes), sur la personne qu’on juge digne, par sa personnalité et son œuvre, de devenir le francophone de l’année.

N .B. Le scénario décrit comment on abordera le sujet, ce que montrera la caméra à chaque séquence, les lieux où l’on filmera, etc. Le commentaire comprend le texte dit par le narrateur ainsi que les extraits (réels) d’un discours, les témoignages d’amis et de collaborateurs que l’on aura pu trouver sur Internet et dans les journaux. Le scénario est habituellement précédé d’une mise en contexte et des objectifs que l’on poursuit avec le film. On compte habituellement 200 mots (1 page à double interligne) pour une minute.

En groupe-classe

Les scénarios et les commentaires sont présentés à tour de rôle sous forme de saynètes. Les autres élèves commentent et suggèrent des modifications et des enrichissements aptes à étoffer la présentation de la personnalité en lice.

En équipe

Les élèves retravaillent leur scénario et leur commentaire et vous les remettent sous leur forme définitive.

En groupe-classe

Vous pouvez ensuite demander à chaque équipe de nommer un de ses membres pour incarner la personne choisie par l’équipe comme francophone de l’année et poursuivre l’exercice par une improvisation.

Exemple de situation :

Imaginez que les « personnes de l’année » présentées par chacune des équipes sont les finalistes du concours à l’échelle de votre province/territoire.

Exemples d’improvisation à partir de la situation proposée :

  1. Les finalistes se retrouvent hypothétiquement dans une pièce close en attendant le verdict du jury qui délibère pour déterminer lequel d’entre eux représentera votre province/territoire à l’échelle nationale. Jouez, en vous basant sur les informations fournies lors des présentations, la conversation que ces personnes pourraient avoir dans l’attente du résultat.
  2. Vous êtes dans la pièce où le jury délibère. Il est composé de 5 ou 7 juges. Improvisez la discussion du jury, qui a pour mission de choisir la personnalité qui ira en finale nationale.

N.B. Dans chacun des deux cas, les élèves improvisent une conversation où sont mis en valeur les mérites de chaque « personne de l’année ».

Après les improvisations, les élèves de la classe peuvent voter pour déterminer réellement la personnalité francophone de l’année. Les résultats et les raisons de cette nomination peuvent être transmis aux journaux locaux ou être affichés dans l’école, à la bibliothèque ou dans tout autre lieu public qui a une signification pour les francophones de la municipalité.