Suggestions de lecture de la SNF 2022

0 à 5 ans

La ruelle d’hiver

Céline Comtois & Geneviève Després – éditions d’Eux
Suggestion de la Librairie Pantoute

Des flocons dansent doucement devant les fenêtres givrées. Le sol se couvre d’un tapis blanc. Dans la ruelle carillonne les éclats de rire. Une de ces voix est celle d’Élodie, emmitouflée jusqu’aux oreilles, prête à faire décoller les boules de neige. Aimée l’a rejointe, les mitaines humides et le sourire aux lèvres. Plus loin on entend les bottes des amis du quartier qui s’enfoncent dans la neige ; tous fébriles à l’idée de créer le fort de glace parfait pour contenir leurs jeux d’enfant.

Pourquoi cette suggestion?
Un album de douceur qui évoque les longues heures à jouer à l’extérieur, les joues croquées par le froid et les nez qui coulent. Cette histoire de Céline Comtois raconte la neige qui, pareil à un tableau blanc, est le canevas parfait pour libérer son imaginaire. Une magnifique parenthèse du quotidien qui nous rappelle que le jeu reste cet espace inclusif où la diversité est accueillie à bras ouverts.

Module image

Jardin de mots

Marie Cadieux – éditions Bouton D’Or Acadie
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Autrefois, Madame Pauline adorait lire, et se lançait à cœur déployé dans les jardins de mots, où elle se promenait au milieu des trésors, déesses et dinosaures. Mais le temps passe et Madame Pauline n’a plus le cœur à se promener toute seule. À quoi bon cueillir une fleur s’il n’y a personne avec qui la sentir ? C’est sans compter le jardinier de mots et ses îles pleines de chevaliers, chocolat et de pyjamas, qui va traverser l’océan pour partager ses trésors.

Pourquoi cette suggestion?
Des illustrations tendres et amusantes, histoire touchante, bien adaptée aux jeunes, qui faire découvrir l’importance des livres qui transforment la vie.

Module image

Petit Pico

Fabien Melanson, illustrations par Nathasha Pilotte – éditions Bouton d’or Acadie
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Un beau matin, Petit Pico sort de son œuf. Tout juste éclos, il part à la recherche de son père. Petit Pico questionne la vache, le lama, le cheval… Cui-cui, qui peut bien être son père? Quand enfin ils se retrouvent, Petit Pico apprend à faire cocorico, bien comme il faut!

Pourquoi cette suggestion ?
Un album jeunesse magnifiquement illustré qui, par ses courts dialogues et ses onomatopées, fera assurément rigoler petits et grands. Un livre qui montre toute la diversité des animaux et l’importance du sentiment d’appartenance pour se développer et s’affirmer.

Module image

Léon et les expressions

Annie Groovie – Groovie éditions
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Image de couverture (Léon et les expressions)Léon est un personnage loufoque qui présente en images et avec beaucoup d’humour trente expressions imagées telles que passer du coq à l’âne, manger sur le pouce ou vider son sac. Chaque expression est illustrée par une mise en scène dynamique et fantaisiste, de type bandes dessinées.

Pourquoi cette suggestion?
La langue française est l’une des plus belles langues du monde. Riche et précise, elle possède une pléthore d’expressions imagées qui sont très faciles à apprendre et à utiliser. Elles sont souvent amusantes, quelquefois un peu étranges mais toujours efficaces. Une bande dessinée drôle qui permet d’enrichir le vocabulaire des enfants.

Module image

L’étoile dans la pomme

Marie-France Comeau, illustrations par Gilles Cormier – éditions Bouton d’or Acadie
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Une pomme jaune garde en son cœur un secret étoilé. Au milieu de centaines de pommes rouges, une pomme un peu différente se laisse bercer par un rayon de lune. Une berceuse révèle enfin le secret derrière l’étoile mystérieuse cachée au cœur de chaque pomme.

Pourquoi cette suggestion?
Découvrez ou redécouvrez ce classique jeunesse, de Marie-France Comeau et Gilles Cormier, qui montre que la différence et la diversité c’est ce qui fait toute la richesse de la communauté.

Module image

Les Papinachois et les ancêtres

Michel Noël – Dominique Et Compagnie
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Le soleil est sur le point de coucher, mais Napéo et Eskéo réclament encore une histoire. Papa Papinachois en profite pour raconter à ses enfants comment les Anciens expliquent ce qui distingue les trois grandes familles amérindiennes : les Algonquiens, les Iroquoïens et les Inuits.

Pourquoi cette suggestion?
Des illustrations tendres et intéressantes, une histoire bien racontée et parsemée de dialogues qui plongent les jeunes dans les traditions et les mœurs des Algonquiens, les Iroquoïens et les Inuits. Une excellente introduction à l’histoire des Premières Nations.

 

Module image

6 à 8 ans

L’enfant de fourrure, de plumes, d’écailles, de feuilles et de paillettes

Kai Cheng Thom, Wai-Yant Li & Kai Yun Ching – éditions Dent-de-lion 
Suggestion de la Librairie Pantoute

Miu-Lan est un enfant magique, non-genré à la naissance. Ni complètement féminin, ni entièrement masculin. Miu-Lan évolue dans un espace fluide où toutes les métamorphoses sont permises. Malheureusement arrive le jour où, à l’école, on lui demande de se définir. Autrement dit, de choisir son camp. Mais l’enfant magique ne reconnait pas cet univers binaire dans lequel on aimerait l’enfermer. À force de patience, Miu-Lan démontrera à ses camarades de classe la valeur et la force de son individualité. 

Pourquoi cette suggestion?
L’enfant de fourrure, de plumes, d’écailles, de feuilles et de paillettes fait partie de cette catégorie d’album que l’on peut qualifié d’incontournable. Tout d’abord parce qu’il s’agit d’une première histoire pour aborder ouvertement l’identité de genre ainsi que les dilemmes que cette question peuvent entrainer. Mais surtout, l’histoire de Miu-Lan permet de mettre en lumière l’importance du langage dans les constructions sociales et du caractère inclusif de la langue française; plus particulièrement dans son emploi du pronom neutre iel. 

Module image

Africville

Shauntay Grant – éditions Bouton D’Or Acadie
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

À quoi ressemblait la communauté ? Des maisons aux couleurs vives, logées dans la colline ; des champs où les garçons jouaient au football ; un étang où les enfants faisaient du rafting ; la pêche en abondance; des immenses feux de joie…La jeune fille sort de sa rêverie ; elle visite le parc historique actuel et le cadran solaire où le nom de son arrière-grand mère est gravé dans la pierre, et célèbre un jour d’été aux retrouvailles annuelles d’Africville. 

Pourquoi cette suggestion?
Un doux texte qui plonge dans le souvenir de la vie des habitants d’Africville, une ancienne communauté de familles canadiennes noires située à proximité d’Halifax en Nouvelle-Ecosse au XIXe siècle. Il permet de sensibiliser les jeunes à la diversité culturelle du Canada. 

Module image

Tommy Tempête

Audrey Long, illustrations par Jean-Luc Trudel – éditions Bouton d’or Acadie 
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Aurélie entre à la maternelle. Dans sa classe, il y a un ami qui saute partout, qui ne suit pas les consignes, et qui lui fait un peu peur. Mais accompagné d’un adulte, Tommy fait des danses avec ses mains, et il se calme… Progressivement, aidée par Madame Kathy, Aurélie va apprendre à comprendre Tommy, à communiquer, et jouer avec lui.

Pourquoi cette suggestion?
Un album jeunesse qui, en abordant le trouble du spectre de l’autisme et en illustrant des réalités différentes (parfois cocasses!), permet d’ouvrir le dialogue sur la différence.

Module image

À la découverte de l’Ontario français

Andrée Poulin – éditions L’Interligne
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Ce livre raconte comment les Franco-Ontariens luttent fièrement et depuis longtemps pour préserver le fait français. Il souligne aussi l’importance d’aimer et de protéger notre magnifique langue française. L’auteure chevronnée Andrée Poulin y présente les héros, l’histoire et la géographie de l’Ontario français. 

Pourquoi cette suggestion?
Composé de poèmes, charades et chansons, cet abécédaire fait découvrir la culture et l’histoire des francophones de l’Ontario (les origines de l’appellation frogs qui désigne les francophones de l’Ontario, la signification du mot Ontario). André Poulin a conçu ce documentaire pour que les jeunes apprennent en s’amusant. 

Module image

Un renard sur la glace / Maageesees Maskwameek Kaapit

Tomson Highway, illustrations par Brian Deines – éditions Prise de parole
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Joe et Cody pêchent sur la glace avec leurs parents par un après-midi d’hiver clément. Cody aide Papa à pêcher, tandis que Maman et Joe somnolent dans le traîneau. Soudain, les chiens repèrent un renard à la fourrure aussi brillante que des flammes et s’élancent à sa poursuite, entraînant Maman et Joe dans une course folle. 

Pourquoi cette suggestion?
À travers cet album de la série Chansons du vent du Nord, découvrez le territoire et les coutumes des Cris du Nord du Manitoba avec les aventures des frères Joe et Cody. Un excellent moyen de mettre en contact les jeunes lecteurs avec la richesse de la culture autochtone, notamment grâce au fait que cet album est écrit en français et en cri.

Module image

C’est quoi un réfugié ?

Élise Gravel – éditions de La courte échelle
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Qui sont les réfugiés? Pourquoi doivent-ils quitter leur pays? Que viennent-ils faire chez nous ? Dans cet album tout à fait d’actualité, Élise Gravel explique de manière simple et claire, ce que ça signifie d’être réfugié. Elle rappelle que toutes ces personnes déracinées sont avant tout des êtres humains comme chacun d’entre nous.

Pourquoi cette suggestion?
Un bel ouvrage pour faire comprendre notre monde actuel même aux plus jeunes et les sensibiliser à l’inclusion des différences.

Module image

9 à 12 ans

Nish t.1 : Le Nord et le Sud

Isabelle Picard – éditions les Malins
Suggestion de la Librairie Pantoute

Nish : mot innu qui signifie deux. Un titre bien trouvé pour ce roman qui met en scène la vie de jumeaux, Léon et Éloïse, au sein de la communauté innue  de Matimekush. Un quotidien tranquille ponctué par l’école, les voyages de chasse, les virées en motoneige et les nombreuses parties de hockey. Mais voilà que leur vie bascule lorsque deux drames viennent les frapper de plein fouet: une étrange disparition qui remet en question leur sentiment de sécurité ainsi qu’un diagnostic de cancer qui oblige leur père à se rendre à Wendake pour quelques mois. Un condensé d’émotions fortes à vivre pour deux ados qui seront également confrontés à des vérités qui changeront irrémédiablement leur vision du monde. 

Pourquoi cette suggestion?
Isabelle Picard, autrice et ethnologue wendat, dépeint dans ce roman réaliste un quotidien qui, bien que géographiquement rapproché, nous est en grande partie inconnu. Nish est un périple littéraire entre le nord et le sud du Québec qui permet au lecteur de peaufiner sa compréhension du territoire et des gens qui y habitent. Que l’on parle de styles d’habitation, de moyens de transport, de température ou de scolarisation, chaque différence permet de découvrir la réalité de l’autre et de l’apprivoiser. Petit bonus non négligeable : l’intégration de passage en innu qui accentue l’immersion dans le territoire et stimule agréablement l’imagination.

Module image

Ah! pour l’Atlantique

Sylvain Rivière & Réjean Roy – éditions Bouton d’or Acadie
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

C’est bien connu, les océans recèlent des trésors et des dangers obscurs… Sylvain Rivière nous en fait découvrir vingt-six! Entre la menace actuelle du crabe vert et les différents aspects des métiers de la mer, entre les mythes d’Ulysse ou de Neptune et les excursions en kayak ou sur un yacht… Ah! pour Atlantique déploie ses voiles : les vers de Rivière résonnent comme une corne de brume, et s’illustrent grâce au talent de Réjean Roy.  

Pourquoi cette suggestion?
Cet abécédaire permet d’initier les jeunes lecteurs à l’histoire de l’Amérique française et à la géographie du Canada. Ces 26 courts poèmes avec des mots maritimes enrichiront surement le vocabulaire de vos jeunes lecteurs. 

Module image

Mon frère et moi et le TSA

Marilyn Clark, illustrations par Chantal Piché – éditions Apprentissage illimité
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

S’inspirant de sa propre famille, l’auteure nous décrit avec tendresse la relation d’une jeune fille avec son frère Levi atteint du trouble du spectre de l’autisme à travers des moments de la vie quotidienne.

Pourquoi cette suggestion?
Avec un ton est léger et amusant, agrémenté d’illustrations captivantes, ce livre permet de sensibiliser les jeunes à la différence et à l’acceptation de celle-ci. Un ouvrage empreint de courage et de résilience.

Module image

Bagages mon histoire : poèmes de jeunes immigrants

Éditions de la Bagnole
Suggestion de la Librairie Pantoute

Bagages, c’est d’abord le cadeau de la poésie. Celle offerte par Simon Boulerice à un groupe de nouveaux arrivants de l’école Paul-Gérin-Lajoie-d’Outremont. Une poésie comme une parenthèse de douceur face à la dureté du monde. Des mots pour se dire. Des mots pour se partager. Des mots pour s’enraciner dans son nouveau pays et se découvrir dans une nouvelle langue que l’on veut faire sienne. 

Pourquoi cette suggestion?
Dans ce recueil d’une quinzaine de poèmes, des jeunes des quatre coins du globe abordent des thématiques universelles telles que la perte, la crainte, le courage et l’espoir en un renouveau possible. Un album important qui jette un pont entre deux mondes tout en nous faisant découvrir la beauté de l’autre. 

Module image

Mélina et la chasse au bison

Janine Tougas – éditions Apprentissage illimité
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Mélina a 12 ans. C’est une jeune Canadienne métisse dont les ancêtres sont Ojibwés et Français. À l’école, elle se sent un peu perdue parmi les autres élèves. Un jour, elle accepte de participer à la simulation d’une chasse au bison. Ce simple projet de classe l’entraîne vers de nouvelles amitiés, des risques certes, des élans dérangeants, mais surtout un voyage plein de découvertes. À travers la chasse au bison, Mélina comprendra la richesse de sa culture et son immense potentiel.

Pourquoi cette suggestion?
Ludique dans son approche et rigoureux dans sa recherche, ce roman décrit l’organisation de la chasse au bison, une tradition métisse de l’Ouest canadien d’il y a 150 ans. Mélina et la chasse au bison traite de questions d’identité, d’estime de soi et de leadership.

Module image

Palmiers dans la neige

Jean-Louis Grosmaire – éditions du Vermillon
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Angèle, montréalaise de treize ans, doit accompagner sa famille en voyage au Brésil. Angèle préfèrerait rester dans sa banlieue avec ses amies. Dès son arrivée à Fortaleza (Nordeste), l’adolescente fait la connaissance d’Iracema qui la conduit chez son cousin Gilberto. La traversée du quartier pauvre, les conditions de vie de Gilberto, sa maladie, sont une révélation pour Angèle. Cette rencontre la pousse à réagir. Il faut d’abord soigner Gilberto. À son retour au Canada, elle décide, dans un pari fou, d’offrir à Iracema et Gilberto un séjour à Montréal en hiver où ils seront comme des palmiers dans la neige.

Pourquoi cette suggestion?
Ce roman permet aux jeunes adolescents, d’appréhender des sujets complexes de la vie par les thèmes du voyage, la découverte d’une nouvelle culture et de l’ouverture à l’autre.

Module image

Raconte-moi la déportation des Acadiens – Nº 38

André-Carl Vachon  – éditions Petit Homme
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

En 1755, les autorités britanniques ont expulsé par la force plus de 6000 Acadiens qui demeuraient en Nouvelle-Écosse et en Acadie française (aujourd’hui le Nouveau-Brunswick). Les soldats ont séparé les familles et les ont embarquées sur des bateaux à destination des colonies américaines. Mais le plan des Britanniques n’était pas parfait. Les Acadiens ont résisté! Marie, Jean et leurs dix enfants ont traversé des épreuves inimaginables. Découvre leur histoire.

Pourquoi cette suggestion?
C’est un documentaire original qui permet de faire découvrir aux élèves la Déportation des Acadiens et les profondes perturbations qu’elle a provoquées. Une sensibilisation au vécu des peuples francophones du Canada au temps de l’installation britannique.

Module image

Capitaine Acadie T.3 – Les Îles en péril

Daniel Bouffard – éditions Bédécomics
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Capitaine Acadie est un superhéros de l’atlantique. Un jeune homme découvre sur le bord de la grève une amulette magique. En la passant autour de son cou, il se transforme en superhéros avec une force surhumaine, des facultés sensorielles supérieures ainsi que des pouvoirs de combat. Il choisit d’adopter le nom de Capitaine Acadie et de devenir un justicier dans le but de défendre le continent atlantique contre toutes les menaces et d’agir comme une force de maintien de la paix à travers le monde.

Pourquoi cette suggestion?
Les Îles en péril, le 3e volume de Capitaine Acadie se passe dans le décor enchanteur des Îles-de-la-Madeleine au Québec. Les auteurs de cette bande dessinée aux images dynamiques proposent des aventures rocambolesques du superhéros qui porte le costume aux couleurs de l’Acadie.

Une excellente occasion pour parler de l’Acadie, de l’exotisme des Îles et bien évidemment de la mission du sauveur.

Module image

Cours, Ben, cours!

Sonia Cotten et Philippe Garon, illustrations par Daniela Zekina – éditions Bouton d’or Acadie 
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Ben se réveille en sursaut. Dans sa ville, la plus laide, la plus noire, la plus sale des villes, un train a déraillé. Tout brule! Vite, Ben installe son père dans sa poussette et tente de sortir du brasier. Dans sa fuite, il repère un oiseau blanc qui semble lui faire signe… Décidé à tenter le tout pour le tout, Ben choisit de faire confiance à la corneille, et lui emboîte le pas.

Participez à l’aventure de Bénédict, de l’homme-tronc et de la corneille albinos. Attention à vos choix, la survie des personnages en dépend !

Pourquoi cette suggestion?
Participez activement à l’aventure d’un personnage d’un roman, c’est toujours plaisant! Avec ce roman dont vous êtes le héros, la survie des personnages dépend de vos choix. Un roman palpitant qui saura capter votre attention durant toute votre lecture par tous ses rebondissements.

Module image

Monsieur Maillardville : Un pionnier visionnaire

Marie-Laure Chevrier, illustrations par Michael Kluckner – éditions Pacifique Nord-Ouest 
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Monsieur Maillardville met en scène Jean-Baptiste (Johnny) Dicaire junior, l’un des célèbres pionniers de ce village franco-colombien. En 1909, en provenance de l’Outaouais, au Québec, il arrive à la gare de Fraser Mills avec sa famille pour travailler au moulin à bois de la Western Lumber Company. Bilingue, travailleur acharné, boute-en-train et visionnaire, Johnny met ses compétences au service de sa communauté qui le surnomme à juste titre M. Maillardville. Au moyen de ce récit, l’auteure souhaite que les jeunes des écoles francophones et d’immersion d’ici, mais aussi de partout au pays, connaissent l’histoire des débuts du fait français en Colombie-Britannique. Pour ceux dont c’est l’histoire, qu’ils soient fiers d’ajouter de nouveaux chapitres au rêve de Johnny Dicaire, ce héros !

Pourquoi cette suggestion?
Voici un roman qui témoigne de la ténacité et de la fierté d’un homme d’être francophone. Un excellent moyen pour découvrir de manière ludique l’histoire des premiers francophones en Colombie-Britannique. Une histoire qui suscitera en vous toute la fierté d’être francophone grâce à l’histoire de cet homme et de cette communauté.

Module image

12 et 13 ans

Comme un soleil ardent

Édith Bourget – éditions Soulières
Suggestion de la Librairie Pantoute

Laurent est un gentil géant de 13 ans. Malgré sa taille colossale, le jeune homme se sent minuscule face à son très grand rêve : embellir le monde autour de lui. Mais par où commencer lorsque tout est à faire?  Quel geste poser pour amorcer un véritable changement? Aidé par ses nombreux amis et sa sœur adorée, Laurent osera poser des actions concrètes pour réconforter les gens de son quartier; plus particulièrement madame Tram, cette voisine qui a quitté le Vietnam à l’âge de vingt ans pour venir s’établir prêt de chez-lui.

Pourquoi cette suggestion?
Ce roman d’Édith Bourget se vit comme une pause salutaire pour se questionner sur nos petits gestes du quotidien. Ceux que l’on pose pour notre communauté et pour la santé de notre planète. Un roman en vers libre lumineux, sensible, et qui nous rappelle l’importance de sortir de sa coquille pour aller vers l’autre.

Module image

Emily Carr : Une artiste dans la forêt

Lyne Gareau, illustré par Paul Roux – éditions Pacifique Nord-Ouest 
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Déjà toute petite, Emily Carr désirait devenir artiste, afin de pouvoir capturer et reproduire le mystère et la beauté des forêts anciennes de la Colombie-Britannique. Ce rêve l’a amenée à voyager, à vivre chez les autochtones et à explorer la forêt humide de la côte ouest.

De nos jours, Emily Carr est considérée comme l’une des plus grandes peintres canadiennes. Cette biographie vous invite à la suivre dans ses aventures.

Pourquoi cette suggestion?
Un magnifique roman qui nous permet d’en apprendre davantage sur l’histoire de cette grande artiste peintre canadienne et de découvrir, à travers ses yeux et ses toiles, les paysages de la côte ouest. Il s’agit en même temps d’une invitation à suivre ses rêves et ses passions coûte que coûte.

Module image

Entre ici et là-bas

Michèle Matteau – éditions David
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

 

Ganaëlle est une adolescente de dix-sept ans. Émigrée d’Afrique subsaharienne et au Canada bientôt trois ans, elle tente de devenir une citoyenne canadienne à part entière, mais se heurte à l’attitude négative de ses parents. Des parents qui ne lui semblent plus les mêmes depuis que la famille s’est réfugiée à Ottawa. Ganaëlle n’a personne à qui se confier. Elle se sent terriblement seule.

Pourquoi cette suggestion?
Déracinement, adaptation et difficultés d’intégration, tels sont les sujets que Michèle Matteau aborde dans ce roman avec beaucoup de finesse et d’émotion. Une histoire touchante racontée du point de vue de l’adolescente qui sensibilise les lecteurs aux valeurs du vivre-ensemble.

Module image

Promesse à un jaguar

Karen Olsen – éditions de la Nouvelle Plume
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Promesse à un jaguar est le récit initiatique de Jacob, un enfant bègue, constamment menacé par la brute de l’école jusqu’au jour où il apprend à se défendre, et de Balam un jeune jaguar constamment menacé par les chasseurs et la déforestation, jusqu’au jour où il fera la connaissance de son protecteur. Rendus à l’âge adulte, leurs chemins se croise au cœur de la jungle brésilienne du Pantanal.

Pourquoi cette suggestion?
Une histoire émouvante de l’amitié entre Jacob et le jaguar permet de faire découvrir aux jeunes l’importance de la protection de la nature et la place qu’occupait le jaguar dans la culture des peuples autochtones des Amériques.

Module image

Branchez-vous ! Et autres poèmes biscornus

François Gravel – éditions Les 400 Coups
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Dans Branchez-vous ! et autres poèmes biscornus, François Gravel s’interroge sur les curiosités de la langue française et s’en amuse. Il va même jusqu’à mélanger l’anglais au français pour s’entortiller les mots et la tête encore plus.

Pourquoi cette suggestion?
Un recueil de poésie à la portée des jeunes. François Gravel joue avec la langue française en attirant l’attention sur son vocabulaire riche et précis comme dans ce poème : Je mage du foie chaque fois\Que je cours dans ma cour\C’est plus court\Ma foi! 

Module image

14 et 15 ans

La route de Chlifa

Michèle Marineau – éditions Québec Amérique
Suggestion de la Librairie Pantoute

Karim est silencieux. Assis tout au fond de sa nouvelle classe au Québec, il s’efforce de disparaitre. Mais son air renfrogné n’est qu’une façade. Derrière son regard impassible se cache les images d’un Liban ravagé par la guerre civile. Un drame qui a profondément altéré son quotidien en le forçant à fuir Beyrouth pour tenter de rejoindre une zone de paix. Le jeune garçon entreprend un voyage bourré de dangers, louvoyant entre les barrages et les périls de la forêt, pour la possibilité d’un futur loin des tensions d’une guerre incessante.

Pourquoi cette suggestion?
Véritable classique de la littérature québécoise, le roman de Michèle Marineau raconte une histoire intemporelle. Celle du récit de survie de Karim à travers les montagnes du Liban. Une fuite vers l’avant qui met en exergue les injustices et les horreurs d’un pays en guerre tout en démontrant cette intarissable capacité à rêver qui permet à l’Homme d’avancer. Une quête bouleversante qui traite de déracinement, de résilience, d’espoir et d’amour.

Module image

Au sommet du Nanzerwé, il s’est assis et il a pleuré

Melchior Mbonimpa – éditions Prise de parole
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Poussé par un terrible secret, le jeune Mupagassi entraîne son frère Gassongati sur les chemins de l’exil, fuyant leur pays alors que celui-ci est à la veille d’être ravagé par la violence ethnique. Au camp de réfugiés situé quelque part en Afrique des Grands Lacs, chacun effectuera un choix déterminant : l’un embrassera la lutte armée dans un effort de reconquérir le pays d’origine, alors que l’autre, convaincu qu’il n’y a pas de retour possible, s’établira au Canada où il poursuivra ses études puis fondera une famille. Pour lui, l’exil est définitif.

Pourquoi cette suggestion?
Melchior Mbonimpa révèle ses talents de conteur et sa connaissance profonde des peuples de l’Afrique des Grands lacs. Dans son septième roman, il explore un de ses thèmes de prédilection, le métissage des cultures, tout en édifiant une passerelle au-dessus de l’Atlantique en vue de concilier mémoire des origines et réalité canadienne contemporaine.

Module image

Le rôdeur de nuit

Drew Hayden Taylor, traduit par Eva Lavergne – éditions David
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Affectée par le départ de sa mère, Tiffany, une jeune Anishinaabe, cherche à prendre en main son existence sur la réserve de Lac-aux-Loutres, dans le centre de l’Ontario. Son quotidien, déjà difficile entre l’autorité de son père, les exigences de l’école et le début d’une relation amoureuse avec un garçon non autochtone, sera chamboulé par l’arrivée de Pierre L’Errant, un chambreur qu’héberge son père. Celui-ci, qui dit débarquer d’Europe, fait une drôle d’apparition dans ce village où jamais un touriste ne met les pieds.

Pourquoi cette suggestion?
Un roman captivant qui lève le voile sur la culture autochtone, notamment avec certaines légendes aux allures de science-fiction. Assurément un roman dans lequel plusieurs jeunes se retrouveront!

Module image

À l’ombre des érables et des palmiers

Guy Bélizaire – éditions L’Interligne
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Quatorze nouvelles autour du déracinement, du racisme, de l’injustice, de l’amour, de l’exil, de la vieillesse et de la discrimination. Les histoires mettent en scène des personnages d’origine haïtienne aux prises avec des difficultés tant en terre d’accueil que dans leur pays d’origine. Toutefois, elles pourraient aussi être celles de tous les déracinés, des minorités et des exclus. Ceux qui dans leur quête d’un mieux-être, ou du fait de leur différence, ou tout simplement à cause des aléas de la vie, se débattent pour affronter la réalité.

Pourquoi cette suggestion?
Né à Cap-Haïtien, Guy Bélizaire vit au Québec depuis 40 ans. L’auteur propose une réflexion sur Haïti et le Canada et décrit de façon touchante des angoisses perpétuelles des exilés et des passages difficiles entre deux cultures.

Module image

Manifeste Assi

Natasha Kanapé Fontaine – éditions Mémoire d’encrier
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Assi en innu veut dire Terre. Poésie d’utilité publique que ce Manifeste qui crie d’une même voix révolution et amour. Si la parole était donnée aux peuples des Premières Nations, elle ressemblerait à Assi, terre rêvée de ces femmes et de ces hommes qui guettent dans leur chant les mots dignité, espoir et liberté.

Pourquoi cette suggestion?
Un recueil de poésie qui plonge le lecteur dans la réalité de la vie des autochtones auxquelles Natasha Kanapé Fontaine rend hommage.

Module image

16 ans et plus

Là où je me terre

Caroline Dawson – éditions remue-ménage
Suggestion de la Librairie Pantoute

En 1986, la vie de la petite Caroline prend un tournant décisif. Ses parents ont bouclés les valises. Il est temps de dire au revoir à l’horizon qu’elle connait depuis toujours ; celui des Andes qui traversent son petit coin de Chili natal. En route vers un pays que l’on nomme le Canada. Un lieu de neige, de froid et de ciel gris slush. À son arrivée, tout est autre. Sauf peut-être Passe-Partout qui semble lui parler via le téléviseur de l’hôtel. Sa nouvelle vie ne sera pas sans rappeler celle d’une funambule : éternellement en équilibre entre les codes d’une société qu’elle aimerait faire sienne et la réalité de son identité multiculturelle.

Pourquoi cette suggestion?
Dans ce roman autobiographique, Caroline Dawson nous offre quantité d’épisodes du quotidien comme autant de petits riens, de tragédies ordinaires et de victoires extraordinaires qui ont tissé son expérience du Québec. Avec lucidité et une bonne dose d’humour, elle dresse un portrait féminin et féministe de l’immigration ; cette réalité plurielle qui se bâtie au rythme de l’intégration.

Module image

Will & Ernest

Martine Noël-Maw – éditions de la Nouvelle Plume
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Monica, une jeune secrétaire qui rêve de vivre de sa plume, se voit offrir un contrat inespéré : seconder son idole, le légendaire Will James, dans l’écriture de son prochain roman. La relation avec le quinquagénaire alcoolique mettra le dévouement et la loyauté de Monica à rude épreuve. Néanmoins, elle réalisera qu’ils ont plus en commun qu’il n’y paraît.

Pourquoi cette suggestion?
Ernest Dufault, alias Will James (1892-1942), est un Québécois d’origine, dessinateur et auteur d’une douzaine de romans qui a passé sa vie adulte aux États-Unis. Il est devenu l’incarnation du cowboy d’Hollywood en reniant ses origines. Cette pièce de théâtre Will & Ernest constitue une excellente introduction pour parler la culture de l’Ouest américain.

Module image

Histoires d’immigration

Collectif – Éditions David
Suggestion du Regroupement des éditeurs franco-canadiens

Le Canada accueille chaque année des milliers d’émigrants en provenance des quatre coins du globe. Qu’ils aient quitté leur terre d’origine pour fuir l’oppression, la tyrannie ou la guerre, dans l’espoir d’améliorer une qualité de vie ou simplement par amour, tous ont dû faire le choix déchirant de se déraciner.

Du désir d’émigrer à l’adaptation dans le pays d’accueil, en passant par la préparation au départ, les chocs culturels, les rencontres inoubliables, la quête identitaire et les procédures d’immigration, voilà quelques-uns des thèmes abordés dans ce recueil qui regroupe quarante parcours uniques de personnes ayant voulu raconter leur histoire.

Pourquoi cette suggestion?
Des parcours uniques et saisissants qui captiveront l’attention des lecteurs et qui dévoileront toute la richesse et la diversité de notre communauté francophone.

Module image

Les aurores montréales

Monique Proulx – éditions du Boréal
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Ce sont des nouvelles, textes courts et incisifs, tous soigneusement taillés dans l’insupportable banalité des drames et des lieux. Le livre se compare à une petite mosaïque de pierres multicolores. Chacune conserve sa couleur rare et la forme unique de sa froide minéralité. L’ensemble n’en constitue pas moins un vivant portrait de Montréal, une effrayante collection de spécimens humains, un tableau prodigieux de cacophonie et de tristesse
nordique […].

Pourquoi cette suggestion?
Monique Proulx aborde dans son recueil la difficulté du vivre-ensemble et l’intolérance entre communautés culturelles. La lecture de ces nouvelles permet de sensibiliser les élèves à l’autre, sa culture et ses valeurs. C’est une excellente introduction pour discuter de la société multiculturelle au Canada.

Module image

Le livre d’Emma

Marie-Célie Agnant – éditions Nouvelle Edition
Suggestion du Centre de la francophonie des Amériques

Emma c’est une femme incandescente à la peau si noire qu’on la croirait bleue, bleue comme ces océans sans horizon qui l’obsèdent tant. Internée dans un hôpital psychiatrique à Montréal et accusée du meurtre de sa fille, Emma n’acceptera de confier ses récits qu’à Flore, son interprète. Elle lui racontera comment la folie s’est emparée des femmes de sa lignée et remontera le fil de l’histoire, jusqu’aux bateaux négriers et aux plantations.

Pourquoi cette suggestion?
A travers ce récit tout en poésie, Marie-Célie Agnant invite ses lecteurs à remonter le temps et à se remémorer ces femmes et hommes noirs, arrachés à leurs terres pour mener une vie de labeurs et injustices de l’autre côté de l’océan.

Module image