Le français, ça compte!

18 Décembre 2020
par Webzine IDÉLLO

Fiona Anderson, pour Idéllo.

Bonjour, je me nomme Fiona Anderson et je suis une jeune fille franco-ontarienne originaire d’une petite ville dans le nord nommée Kapuskasing. Depuis cette année je suis l’élève conseillère pour le Conseil scolaire catholique de District des Grandes Rivières, ce qui veut dire que je suis très impliquée au niveau de la francophonie!

En 2019 j’ai eu la chance de faire partie de diverses associations comme le RECFO, assister au congrès de l’Association canadienne d’éducation de langue française, ainsi que celui de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF). 

Pour l’ACELF, par exemple, j’ai fait partie de la délégation leadership jeunesse et nous étions une cinquantaine de jeunes. J’ai pu animer des discussions avec une diversité de gens provenant d’un peu partout au Canada, alors j’ai pu bénéficier d’une variété de témoignages pour mieux me préparer au congrès de la FNCSF. 

Entre autres, j’ai appris à poser des questions efficaces, parler avec confiance et même travailler mon écoute. Pour moi, ces multiples expériences furent inoubliables pour plus qu’une raison. D’abord, une de mes expériences préférées : les Jeux Franco-ontariens qui avaient lieu à Hanmer, Ontario du 17 au 20 mai 2019. Les Jeux sont un rassemblement de jeunes de la 9e a la 12e année qui ont tous comme passion la francophonie.  

Malgré nos différences, c’est un temps où on oublie les groupes sociaux et tout ce qui souvent, nous dissocie l’un de l’autre. Tout le monde est accepté, peu importe. Ensuite, puisqu’il y avait sept volets aux Jeux (improvisation, arts visuels, musique, danse, arts du cirque, sports, médias et AGA /quiz), j’ai pu bénéficier des échanges entre amis face à leurs expériences en plus des miennes. En participant au volet d’improvisation je me suis fait plusieurs amis… ou plutôt de la famille éloignée puisqu’en impro nous sommes tous des p’ti cousins et cousines. Nous avons fait plusieurs ateliers et matchs en préparation pour les finales sur la grande scène le lundi. Disons qu’en impro, il n’y avait jamais un moment ennuyeux! D’une impro où quelqu’un chantait « Bohemian Rhapsody », à des impros style ‘’taxi’’ il y avait toujours une raison de sourire dans ce volet. Ce fut une fin de semaine remplie de crottes de fromage, de création de souvenirs et de quelques larmes au temps du départ aussi (même beaucoup dans mon cas). Même si l’impro n’était pas mon premier choix de volet et que c’était un peu hors de ma zone de confort, j’ai apprécié davantage mon expérience puisque c’était de l’inconnu pour moi

Il est important de prendre des risques dans la vie, d’essayer de nouvelles expériences et de s’amuser tout en apprenant si on veut réussir.

Les Jeux Franco-ontariens sont une manière merveilleuse de s’aventurer dans différents domaines puisque vous n’avez pas besoin d’expérience pour participer dans un volet! N’oublions pas non plus que la francophonie devrait demeurer une priorité parce que pour moi en tout cas, le français, ça compte!

 

À propos de Fiona Anderson

Fiona Anderson est élève conseillère au conseil scolaire catholique de district des Grandes Rivières (CSCDGR) et membre du Regroupement des élèves conseiller.ère.s francophones de l’Ontario (RECFO).

La francosphère en action

Inspirer. Informer. Donner tout plein d’idées. Notre blogue met en valeur les meilleures pratiques en matière de construction identitaire pour alimenter la francosphère.